La route des possibles

La route des possibles
Allocataires du RSA

Être aidé dans sa mise en œuvre / formation aux outils
numériques :

Au moment de prendre contact avec l’entreprise, certains demandeurs d’emploi ont besoin d’être «entraînés» tant à la rédaction de CV qu’à l’entretien d’embauche situation d’autant plus difficile à affronter si les entretiens précédents ont échoué.

Photo entretien d'embauche

Être aidé dans sa mise en œuvre / formation aux outils
numériques :

Au moment de prendre contact avec l’entreprise, certains demandeurs d’emploi ont besoin d’être «entraînés» tant à la rédaction de CV qu’à l’entretien d’embauche situation d’autant plus difficile à affronter si les entretiens précédents ont échoué.

Photo entretien d'embauche
Photo conseil

2 ateliers Formation aux outils numériques (utilisation pc, tablette, smartphone logiciels, internet, emails …) :

Accompagner dans la préparation des outils de candidature, Aider à l’élaboration du CV, aider à la rédaction des lettres (réponse à une annonce, candidature spontanée), maîtriser l’ensemble des plateformes administratives en ligne. L’animation de l’atelier sera assurée par les référents qui consacrent un temps exclusif sur cette question. Il s’agit également de réduire la fracture numérique. En effet, bien souvent les demandeurs d’emploi doivent réaliser tout un tas de démarches pour mettre à jour leur données personnelles sociales, santé, administratives…afin d’être employable. Une animatrice “cyber démarche” est chargée de ces ateliers formation au numérique.

2 ateliers Formation aux outils numériques (utilisation pc, tablette, smartphone logiciels, internet, emails …) :

Accompagner dans la préparation des outils de candidature, Aider à l’élaboration du CV, aider à la rédaction des lettres (réponse à une annonce, candidature spontanée), maîtriser l’ensemble des plateformes administratives en ligne. L’animation de l’atelier sera assurée par les référents qui consacrent un temps exclusif sur cette question. Il s’agira également de réduire la fracture numérique. En effet, bien souvent les demandeurs d’emploi doivent réaliser tout un tas de démarches pour mettre à jour leur données personnelles sociales, santé, administratives…afin d’être employable. Une animatrice “cyber démarche” sera chargée de ces ateliers formation au numérique.

Photo conseil

Restaurer l’estime de soi et reprendre confiance en l’autre :

Certaines personnes finissent par avoir une mauvaise image d’eux-mêmes, et ils savent que les employeurs le perçoivent. Il arrive aussi qu’ils n’osent pas passer des coups de téléphone pour demander un entretien ou se sentent paralysés face à l’écriture d’une lettre de motivation. Il faut aussi expliquer pourquoi on est au chômage. Enfin, il faut convaincre l’employeur que, malgré des mois ou des années de chômage, on est encore opérationnel, alors que, bien souvent, on n’y croit pas soi-même. Les relations avec la société en général, et les personnels du service public de l’emploi en particulier, sont très souvent fondées sur la méfiance, la surveillance et la pression, qui alimentent l’effondrement de l’estime de soi. Cette ambiance amène les demandeurs d’emploi à être constamment sur la défensive. Au-delà de préparer et d’accompagner les demandeurs d’emploi à la phase d’entretien d’embauche, ce dispositif doit permettre aux différentes personnes inscrites, d’être préparées notamment en vue de session de pré recrutement et de se positionner sur un parcours dynamique. Ainsi, seront proposés 2 fois par mois, des ateliers visant à rétablir l’estime de soi. Différentes actions seront proposées : atelier socio esthétique, relooking, bilan santé, expression orale et corporelle et un atelier théâtre.

Photo entretien d'embauche 2
Photo confiance en soi

Restaurer l’estime de soi et reprendre confiance en l’autre :

Photo entretien d'embauche 2

Certains finissent par avoir une mauvaise image d’eux-mêmes, et ils savent que les employeurs le perçoivent. Il arrive aussi qu’ils n’osent pas passer des coups de téléphone pour demander un entretien ou se sentent paralysés face à l’écriture d’une lettre de motivation. Il faut aussi expliquer pourquoi on est au chômage. Enfin, il faut convaincre l’employeur que, malgré des mois ou des années de chômage, on est encore opérationnel, alors que, bien souvent, on n’y croit pas soi-même. Les relations avec la société en général, et les personnels du service public de l’emploi en particulier, sont très souvent fondées sur la méfiance, la surveillance et la pression, qui alimentent l’effondrement de l’estime de soi. Cette ambiance amène les demandeurs d’emploi à être constamment sur la défensive. Au-delà de préparer et d’accompagner les demandeurs d’emploi à la phase d’entretien d’embauche, ce dispositif doit permettre aux différentes personnes inscrites, d’être préparées notamment en vue de session de pré recrutement et de se positionner sur un parcours dynamique. Ainsi, seront proposés 2 fois par mois, des ateliers visant à rétablir l’estime de soi. Différentes actions seront proposées : atelier socio esthétique, relooking, bilan santé, expression orale et corporelle et un atelier théâtre.

Photo confiance en soi
Photo discussion entre deux personnes

Briser la solitude et créer du lien social :

Les demandeurs d’emploi se retrouvent souvent dans une grande solitude. Beaucoup d’entre eux expriment le besoin de trouver un espace où ils ne seront pas jugés, dévalorisés, stigmatisés et où on les approchera en tant que personne et non en fonction de leur statut ; où ils trouveront de la bienveillance et l’occasion d’exprimer un malaise qu’ils ne peuvent partager dans leur famille ou auprès de leurs amis. Le suivi du centre social apportera ce soutien. La multitude d’activités annexes présentes au centre social, permettent de briser les barrières, et de donner une dynamique à la personne en parallèle de son accompagnement : atelier cuisine, atelier couture, atelier bricolage et jardinage.

Briser la solitude et créer du lien social :

Les demandeurs d’emploi se retrouvent souvent dans une grande solitude. Beaucoup d’entre eux expriment le besoin de trouver un espace où ils ne seront pas jugés, dévalorisés, stigmatisés et où on les approchera en tant que personne et non en fonction de leur statut ; où ils trouveront de la bienveillance et l’occasion d’exprimer un malaise qu’ils ne peuvent partager dans leur famille ou auprès de leurs amis. Le suivi du centre social apportera ce soutien. La multitude d’activités annexes présentes au centre social, permettent de briser les barrières, et de donner une dynamique à la personne en parallèle de son accompagnement : atelier cuisine, atelier couture, atelier bricolage et jardinage.

Photo discussion entre deux personnes